Des masques fabriqués par les femmes détenues à la maison d’arrêt de Nantes

A l’initiative d’une gradée de la maison d’arrêt des femmes, certaines détenues se sont portées volontaires pour fabriquer sous sa gouverne des masques à l’aide des équipements de l’atelier couture organisé normalement par des bénévoles de l’association Prison Justice 44 et à partir des fournitures : tissus et élastiques, également mis à disposition par l’association.
Ces masques pourront-être offerts aux visiteurs “étourdis” qui ne viendraient pas porteurs de leur propres masques.
L’association se félicite de cette initiative qui lui permet de rester utile malgré l’interruption temporaire de ses activités habituelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *